Ecosystème TechBootcamps

Incubateurs & Accélérateurs 🚀

Mise à jour : 10-08-2023

L'écosystème Tech

Sommaire

Incubateurs & Accélérateurs ?

Les incubateurs et les accélérateurs sont des structures qui sélectionnent puis regroupent des startups au sein d'un espace de travail partagé. Les entrepreneurs peuvent alors accompagner la croissance de leur entreprise en bénéficiant de divers avantages tels que le mentorat, des conseils, des espaces de co-working, des équipements, des services administratifs, de comptabilité...


Les incubateurs tout comme les accélérateurs peuvent également aider les start-ups à se connecter avec d'autres entrepreneurs et des investisseurs, ce qui peut conduire à de nouvelles opportunités de collaboration et de financement.

Quelle différence ?

Il est important de comprendre la différence entre un accélérateur et un incubateur car la frontière peut être floue. Il n'est d'ailleurs pas rare de voir des structures proposer à la fois des programmes de type "incubation" et "accélération".


➡️ Les incubateurs proposent des programmes d'accompagnement flexibles en termes de durée, qui peuvent durer de quelques mois à plusieurs années. Ils se concentrent souvent dès l'idéation et le développement initial de l'entreprise. On parle donc vraiment d'un accompagnement sur la durée et sur tous les aspects de vie d'une entreprise.


➡️ Les accélérateurs , en revanche, sont généralement des programmes d'incubation à durée déterminée, en se concentrant sur l'expansion rapide d'une idée ou d'un produit déjà existant. Les accélérateurs sont d'ailleurs aussi appelés "programmes d'accélération" car ils ont pour objectif d'aider la startup à progresser rapidement, généralement sur une durée de trois à six mois maximum. On pourrait presque parler d'un "bootcamp" pour la startup, qui aura alors pour objectif de séduire à la fin de son programme des fonds d'investissements. Autre différenciation avec les incubateurs, le modèle économique des accélérateurs est principalement basé sur l'investissement dans les startups qu'ils accélèrent. L'accélérateur peut donc avoir une fonction de fonds d'investissement (Capital Risque). Ils prennent généralement une participation en pourcentage (par exemple de 5, 10%) en échange d'un capital de départ ou tout simplement à l'accès à leur programme. Leur objectif est de contribuer à augmenter la valeur de ces entreprises afin qu'elles puissent soit obtenir un financement ultérieur à une valorisation plus élevée, soit être acquises, générant ainsi un rendement pour l'accélérateur.

Modèle économique

Les modes de fonctionnement varient énormément en fonction des organisations. Certains incubateurs ou accélérateurs sont des organisations à but non lucratif financées par des subventions gouvernementales ou privées. D'autres en revanche sont des entreprises privées qui facturent des frais pour accéder à leurs services. Et comme on l'a vu, ils peuvent prendre une part du capital de la startup en échange d'une expertise, de services dédiés ou de fonds financiers. Il n'y a pas de bons ou mauvais modes de fonctionnement, chaque incubateur et accélérateur présentent des spécificités et il est important de bien "matcher" avec les besoins de l'entrepreneur.

Comment intégrer un incubateur / accélérateur ?

Pour intégrer un incubateur ou un accélérateur, une startup doit généralement passer par un processus de candidature compétitif. Cela implique souvent de remplir une candidature détaillée, de passer des entretiens et parfois de présenter un pitch à un panel d'experts. Les critères de sélection varient, mais les accélérateurs recherchent souvent des idées innovantes, des équipes solides et dévouées, et un potentiel de croissance rapide.

  • Candidature : La plupart des accélérateurs ont un processus de candidature en ligne où vous soumettez des informations sur votre startup. Il peut s'agir d'un résumé exécutif, d'un plan d'affaires, d'une démo de votre produit ou service, et d'informations sur votre équipe
  • Pitch : Si votre candidature est présélectionnée, vous serez probablement invité à faire un pitch, soit en personne, soit par vidéo. Le pitch est généralement une présentation de 5 à 10 minutes de votre startup et de votre vision.
  • Entretien : Après le pitch, vous pouvez être invité à un entretien avec l'équipe de l'accélérateur. C'est votre chance de poser des questions sur le programme et de montrer pourquoi votre startup serait un bon choix pour l'accélérateur.
  • Acceptation : Si vous êtes accepté, l'accélérateur vous présentera une offre qui peut inclure un investissement en capital, des ressources et des services en échange d'une participation dans votre entreprise.

Liste des Incubateurs & Accélérateurs 👇

A > Z

Z > A

Sommaire

Incubateurs & Accélérateurs ?

Les incubateurs et les accélérateurs sont des structures qui sélectionnent puis regroupent des startups au sein d'un espace de travail partagé. Les entrepreneurs peuvent alors accompagner la croissance de leur entreprise en bénéficiant de divers avantages tels que le mentorat, des conseils, des espaces de co-working, des équipements, des services administratifs, de comptabilité...


Les incubateurs tout comme les accélérateurs peuvent également aider les start-ups à se connecter avec d'autres entrepreneurs et des investisseurs, ce qui peut conduire à de nouvelles opportunités de collaboration et de financement.

Quelle différence ?

Il est important de comprendre la différence entre un accélérateur et un incubateur car la frontière peut être floue. Il n'est d'ailleurs pas rare de voir des structures proposer à la fois des programmes de type "incubation" et "accélération".


➡️ Les incubateurs proposent des programmes d'accompagnement flexibles en termes de durée, qui peuvent durer de quelques mois à plusieurs années. Ils se concentrent souvent dès l'idéation et le développement initial de l'entreprise. On parle donc vraiment d'un accompagnement sur la durée et sur tous les aspects de vie d'une entreprise.


➡️ Les accélérateurs , en revanche, sont généralement des programmes d'incubation à durée déterminée, en se concentrant sur l'expansion rapide d'une idée ou d'un produit déjà existant. Les accélérateurs sont d'ailleurs aussi appelés "programmes d'accélération" car ils ont pour objectif d'aider la startup à progresser rapidement, généralement sur une durée de trois à six mois maximum. On pourrait presque parler d'un "bootcamp" pour la startup, qui aura alors pour objectif de séduire à la fin de son programme des fonds d'investissements. Autre différenciation avec les incubateurs, le modèle économique des accélérateurs est principalement basé sur l'investissement dans les startups qu'ils accélèrent. L'accélérateur peut donc avoir une fonction de fonds d'investissement (Capital Risque). Ils prennent généralement une participation en pourcentage (par exemple de 5, 10%) en échange d'un capital de départ ou tout simplement à l'accès à leur programme. Leur objectif est de contribuer à augmenter la valeur de ces entreprises afin qu'elles puissent soit obtenir un financement ultérieur à une valorisation plus élevée, soit être acquises, générant ainsi un rendement pour l'accélérateur.

Modèle économique

Les modes de fonctionnement varient énormément en fonction des organisations. Certains incubateurs ou accélérateurs sont des organisations à but non lucratif financées par des subventions gouvernementales ou privées. D'autres en revanche sont des entreprises privées qui facturent des frais pour accéder à leurs services. Et comme on l'a vu, ils peuvent prendre une part du capital de la startup en échange d'une expertise, de services dédiés ou de fonds financiers. Il n'y a pas de bons ou mauvais modes de fonctionnement, chaque incubateur et accélérateur présentent des spécificités et il est important de bien "matcher" avec les besoins de l'entrepreneur.

Comment intégrer un incubateur / accélérateur ?

Pour intégrer un incubateur ou un accélérateur, une startup doit généralement passer par un processus de candidature compétitif. Cela implique souvent de remplir une candidature détaillée, de passer des entretiens et parfois de présenter un pitch à un panel d'experts. Les critères de sélection varient, mais les accélérateurs recherchent souvent des idées innovantes, des équipes solides et dévouées, et un potentiel de croissance rapide.

  • Candidature : La plupart des accélérateurs ont un processus de candidature en ligne où vous soumettez des informations sur votre startup. Il peut s'agir d'un résumé exécutif, d'un plan d'affaires, d'une démo de votre produit ou service, et d'informations sur votre équipe
  • Pitch : Si votre candidature est présélectionnée, vous serez probablement invité à faire un pitch, soit en personne, soit par vidéo. Le pitch est généralement une présentation de 5 à 10 minutes de votre startup et de votre vision.
  • Entretien : Après le pitch, vous pouvez être invité à un entretien avec l'équipe de l'accélérateur. C'est votre chance de poser des questions sur le programme et de montrer pourquoi votre startup serait un bon choix pour l'accélérateur.
  • Acceptation : Si vous êtes accepté, l'accélérateur vous présentera une offre qui peut inclure un investissement en capital, des ressources et des services en échange d'une participation dans votre entreprise.

Liste des Incubateurs/Accélérateurs👇